Cookies on this website
We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you click 'Continue' we'll assume that you are happy to receive all cookies and you won't see this message again. Click 'Find out more' for information on how to change your cookie settings.

Cette étude porte sur le rôle de la gouvernance dans la relation entre transferts de fonds et croissance cconomique dans les pays d’Afrique sub-saharienne à partir de données de panel sur la période 2002-2006. Les estimations par la méthode de panel dynamique de Blundell et Blond mettent en exergue un effet négatif des transferts sur l’évolution du PIB par tête lorsque nous contrôlons pour la gouvernance. Cependant, comparativement aux moins performants cet impact négatif est réduit de près de moitié pour les pays présentant un état global de gouvernance au dessus de la médiane. La stabilité politique et la maîtrise de la corruption mais plus encore une meilleure performance simultanée au niveau de plusieurs indicateurs de gouvernance, apparaissent comme des conditions nécessaires à une amélioration de la relation entre transferts et croissance du PIB/tête dans les pays d’Afrique sub-saharienne. Il ressort également que l’incidence négative des transferts sur la croissance est réduite lorsque ceux-ci sont associés à la formation brute du capital pour des pays présentant des états similaires de gouvernance. Des efforts en matière de bonne gouvernance sont ainsi indispensables à une meilleure orientation des transferts vers des activités susceptibles de soutenir la croissance dans les pays d’Afrique sub-saharienne.

More information

Type

Conference paper

Publisher

International Migration Institute

Publication Date

26/11/2008