Cookies on this website
We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you click 'Continue' we'll assume that you are happy to receive all cookies and you won't see this message again. Click 'Find out more' for information on how to change your cookie settings.

Si les populations sub-sahariennes (et particulièrement les migrations irrégulières) ont récemment fait l’objet de recherches sur les migrations dans le cadre national, le cas des migrants européens au Maroc - problématique absente de l’agenda politique marocain - demeure encore peu connu. Pourtant, le développement de ce phénomène tend à transformer de façon non négligeable le paysage migratoire marocain. En effet, fin 2013, les données de l’ambassade de France ont fait état de 46 995 Français résidant de façon officielle dans le pays, ce qui montre l’ampleur de cette migration (elle constitue par ailleurs la plus importante communauté étrangère au Maroc). Cet article se propose d’analyser ce phénomène migratoire Nord-Sud encore peu exploré en s’intéressant aux parcours migratoires des Français installés au Maroc ainsi qu’aux enjeux sociaux qui découlent des relations entre ces migrants et la société marocaine. Nous présentons ici les résultats fusionnés de deux enquêtes qui ont été menées dans le cadre d’un projet de recherche financé par le programme MIM-AMERM : La question du « chez-soi » au Maroc: les représentations des migrants français confrontées aux points de vue des Marocains. Dans un premier temps, nous exposerons le contexte historique et démographique de cette migration. Nous présenterons ensuite les principaux motifs migratoires évoqués par ces migrants (meilleure qualité de vie et désir de « l’ailleurs »), ce qui nous permettra d’enrichir le cadre théorique des lifestyle migrations. Les notions de self-fulfillment et d’escape seront au centre de cette partie d’analyse. Les raisons évoquées par ces migrants quant au choix spécifique du Maroc seront également présentées et mises en perspective avec le vécu migratoire de ces individus. Enfin, nous étudierons les rapports d’ambivalence qui caractérisent les relations sociales entre ces migrants et les Marocains en nous intéressant plus spécifiquement à deux aspects liés à la dynamique du vivre ensemble en contexte migratoire : les configurations du chez-soi et les stratégies d’adaptation en milieu professionnel. Cette analyse nous permettra de mettre au jour la construction historique d'un rapport hiérarchique, les a priori qui en découlent ainsi que la complexité du rapport identité/altérité dans les représentations identitaires.

More information

Type

Conference paper

Publisher

Moroccan migrations: Transformations, transitions and future prospects

Publication Date

05/2014

Total pages

21