Cookies on this website
We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you click 'Continue' we'll assume that you are happy to receive all cookies and you won't see this message again. Click 'Find out more' for information on how to change your cookie settings.

La présente étude comparative est motivée : (1) par le caractère historique de la migration et l’installation des Sonraï et des Dogon au Ghana qui fut l’une des plus vielles zones de contact entre l’Afrique et l’Europe. (2) Par la récente intensité et diversité de destinations de l’émigration des Dogon et des Sonraï vers d’autres pays africains proches et lointains. Notre réflexion porte sur la nature et le rythme de cette migration qui draine des jeunes ruraux vers d’autres zones rurales ou des centres urbains. La compréhension des différents modèles migratoires exige une approche historique qui prenne en compte toutes les tendances migratoires développées par ces deux communautés (de la période coloniale à nos jours). Comment les tendances migratoires des Dogon et Sonraï ont-elles changé ? Quelle est la tendance actuelle de ces deux communautés ? Quels sont les facteurs économiques et écologiques qui ont déterminés ces changements ? Comment leur origine dogon ou Sonraï a déterminé leurs réponses aux conditions du travail au Ghana ? Cet article vise, grâce à une approche historique et anthropologique, à décrire l’ancienneté de la migration dogon et sonrai au Ghana, les activités exercées par les deux communautés, et enfin les tendances actuelles de leur migration.

More information

Type

Conference paper

Publisher

International Migration Institute

Publication Date

26/11/2008